La pandémie de COVID-19 a-t-elle eu un impact sur votre situation professionnelle ou résidentielle? Avez-vous eu du mal à apprendre quels sont vos droits durant cette période sans précédent?

Participez à nos webinaires d’information au cours desquels des spécialistes juridiques discuteront les droits et responsabilités liés à l’emploi et au logement (lois provinciales) et à l’immigration (loi fédérale) durant la pandémie de COVID-19.

Il y aura six webinaires couvrant des questions spécifiques à chaque région et un webinaire national qui couvrira l’immigration et la protection des réfugié.e.s durant la pandémie. Tous les webinaires aborderont des enjeux spécifiques aux personnes LGBTQI2S. Un webinaire sera offert en français et tous les autres webinaires seront sous-titrés en français. Consultez le calendrier ci-dessous pour prendre note de la date du webinaire spécifique à votre région! Une interprétation ASL sera offerte.
Le sous-titrage en français sera fourni sur les enregistrements.

Calendrier des webinaires

  • 16 février : webinaire national sur l’immigration des personnes LGBTQI durant la pandémie de COVID-19 
  • 23 février : Ouest du Canada – Colombie-Britannique  
  • 2 mars : Est du Canada   
  • 9 mars : Centre du Canada – Ontario
  • 16 mars : Prairies
  • 23 mars : questions juridiques pour francophones
  • 30 mars : Yukon

Avez-vous une question pour nos expert.e.s?

Soumettez-la à l’avance! Bien que nous ne puissions pas fournir de conseils juridiques, nous pouvons tenter de vous fournir des renseignements pour répondre à votre question. Saisissez votre adresse courriel pour être informé.e des webinaires semblables.

Questions juridiques relatives à la COVID-19

Enregistrements des webinaires

  

30 mars : Yukon 

Bientôt disponible avec sous-titres français

Les webinaires sont également présentés en direct sur Facebook.


16 mars : Prairies 

Bientôt disponible avec sous-titres français

Les webinaires sont également présentés en direct sur Facebook.


9 mars : Centre du Canada – Ontario  

Bientôt disponible avec sous-titres français

Les webinaires sont également présentés en direct sur Facebook.

2 mars : Est du Canada  

Bientôt disponible avec sous-titres français

Les webinaires sont également présentés en direct sur Facebook.


23 février : Ouest du Canada – Colombie-Britannique  

Les webinaires sont également présentés en direct sur Facebook.

16 février : webinaire national sur l’immigration des personnes LGBTQI durant la pandémie de COVID-19  

Les webinaires sont également présentés en direct sur Facebook.

Évaluez nos webinaires

Biographies des panélistes

30 mars : Yukon

Lori Fox

Lori Fox (iel/elleui) est um journaliste et autaire queer non binaire établix à Whitehorse, dans le territoire du Yukon. Son ouvrage, lequel est axé sur les enjeux concernant l’inégalité des genres et des classes, a paru plus récemment dans Vice, The Guardian, CBC North et The Globe and Mail. Iel travaille actuellement sur son premier livre, une collection d’essais sur le genre, le capitalisme et les classes, intitulé This Has Always Been a War, qui sera publié au printemps 2022 auprès d’Arsenal Pulp Press. Vous pouvez trouver Lori sur Twitter (@fox_e_lori).

23 mars : questions juridiques pour francophones

Mostafa Henaway

Mostafa Henaway (il/lui) est un candidat au doctorat à l’Université Concordia dans le département de la géographie, de la planification et de l’environnement. Il est également un organisateur de longue date au Centre des travailleurs et travailleuses immigrants à Montréal. Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants de Montréal, dont la mission est de lutter pour l’obtention d’une justice sur le lieu de travail et pour les immigrant.e.s, collabore avec les travailleur.se.s immigrant.e.s précaires, quel que soit leur statut, qu’il s’agisse de travailleur.se.s sans papiers, de travailleur.se.s étranger.ère.s temporaires, ou de personnes immigrantes vivant avec un statut précaire qui tentent de défendre leur dignité sur leur lieu de travail.

Kim Bouchard

Kim Bouchard est avocate de formation et elle est responsable des services juridiques au Mouvement Action-Chômage de Montréal, un groupe communautaire de défense et de promotion des droits des chômeurs et chômeuses. Depuis le début de sa pratique, elle a un intérêt particulier pour la justice sociale et l’accès à la justice pour tou.te.s.

Niel La Dode

Depuis presque dix ans, Niel La Dode (il/elleui) est impliqué dans les mouvements de justice pour les immigrant.e.s. Niel est également impliqué au sein de l’organisme des réfugié.e.s queer, trans, bispirituel.le.s et de couleur à Montréal. Il travaille actuellement à défendre les droits des locataires en collaboration avec le Comité d’action de Parc-Extension (CAPE), qui lui permet d’échanger avec un mouvement anti-embourgeoisement et anti-pauvreté dans les environs du quartier Parc-Extension à Montréal

16 mars : Prairies

Davey Francis Cole

Davey Francis Cole (iel/elleui) est um organisataire communautaire, défenseureuse de la réduction des préjudices, artiste drag à temps partiel et planificateureuse d’événements pour le QPOC Winnipeg. Iel est um autochtone queer bispiritueux non binaire qui travaille à titre de directaire pour WE24 (West End 24 Safe Space), un endroit sûr pour les jeunes d’y passer la nuit, situé dans l’ouest de Winnipeg. Iel fait également partie de l’équipe de gestion pour la Spence Neighbourhood Association, un organisme de renouvellement communautaire. Iel est activement impliquæ dans plusieurs autres organismes et initiatives communautaires, dont Bannock Babes et Sunshine House, qui font la promotion de la justice sociale, des soins communautaires et de la restitution des terres.

Tobi Osho

Tobi Osho (il/lui) a aidé à lancer le Homeless Diversion Project au Centre For Newcomers. Tobi est également le responsable des cas du programme LGBTQ+ et le coordonnateur du programme d’aide aux réfugié.e.s Rainbow au Centre For Newcomers. Il est également bénévole pour la End of the Rainbow Foundation, et est grandement dévoué à aider les réfugié.e.s à s’installer au Canada. Tobi possède un baccalauréat en génie électrique et électronique, de même qu’un diplôme en travail social de l’Université Mount Royal, à Calgary.

Jack Saddleback

Jack Saddleback (il/lui) est un homme gai transgenre bispirituel cri de la nation cri Samson à Maskwacis, en Alberta. À titre de codirecteur général intérimaire de OUTSaskatoon et coprésident de 2 Spirits in Motion Society, M. Saddleback est un fervent défenseur des questions relatives à la bispiritualité, de la santé mentale, de l’engagement des personnes autochtones, des enjeux quant au genre et à la diversité sexuelle, de la santé sexuelle et de la sensibilisation au VIH et au sida.

9 mars : Centre du Canada – Ontario

Samantha Peters

Samantha Peters (elle/iel) est une avocate, chercheuse et éducatrice dont le travail est axé sur le mouvement syndical, l’emploi et la législation en matière de droits de la personne. Elle est aussi mentor juridique pour la communauté noire à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa pour l’année académique 2020-2021. Samantha s’implique dans des initiatives qui intersectent les domaines du droit, de l’éducation et de la politique, s’étendant de la réforme juridique à la recherche législative, en passant par l’éducation juridique. Elle est directrice des initiatives juridiques et de l’intérêt public pour Black Femme Legal, un projet subventionné par la Fondation du droit de l’Ontario (Law Foundation of Ontario), qui offre des ressources juridiques et non juridiques et du soutien aux travailleur.se.s 2SLGBTQI+ noirx d’à travers l’Ontario via une approche, un objectif et une pratique centrée sur la femme. Elle est vice-présidente nationale de l’équité et de l’anti-oppression à l’Association canadienne des avocats du mouvement syndical, membre de l’Organe consultatif des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer et bispirituelles (LGBTQ2S+) de la Ville de Toronto et avocate pro bono, où elle offre des conseils juridiques gratuits, des services de consultation, et des références aux personnes survivantes de violence conjugale qui s’identifient en tant que femme.

Leisha Neuman

Leisha Neuman (iel/iel) est une personne bispirituelle résidant présentement à N’Swakamok, aussi connue sous le nom de Sudbury. San généalogie présente un mélange de racines européennes et algonquines provenant de Mattawa et de la vallée de Madawaska. Leisha est um graduae du Georgian College dans le programme d’études de communauté autochtone et de développement social et, plus récemment, du programme d’études spécialisées en travail social autochtone au Cambrian College. Iel travaille actuellement au Ontario Aboriginal HIV/AIDS Strategy (OAHAS) à développer du matériel éducatif destiné aux personnes bispirituelles de la communauté.

Elizabeth Ha

Elizabeth Ha (elle/elle) est organisatrice pour Justicia for Migrant Workers. Elle est vice-présidente de l’équité pour la Fédération du travail de l’Ontario (Ontario Federation of Labour), vice-présidente de la Coalition des travailleurs racialisés du SEFPO, et présidente du Comité provincial des droits de la personne du SEFPO. Mais par-dessous tout, elle est mère de deux enfants, Nola et Ruby. Elle travaille présentement en étroite collaboration avec des travailleur.se.s migrant.e.s qui sont fortement touché.e.s par la pandémie dans la communauté.

Sarah Khan

Sarah Khan (elle/elle) est étudiante en droit sur le territoire traditionnel du Conseil des Trois Feux, qui inclut les nations d’Ojibwa, d’Odawa et de Potawatomie. Sarah est reconnaissante pour son expérience au sein des terres, l’éducation juridique et d’activisme qu’elle a reçue et les amitiés qu’elles a construites dans les derniers deux ans et demi. Son plus grand accomplissement à la faculté de droit a été de participer à l’organisme Justicia for Migrant Workers. Elle est impatiente de voir un futur dans lequel l’agriculture durable soutiendra les droits fondamentaux et le labeur des travailleur.se.s migrant.e.s.

Monique Woolnough

Monique Woolnough a travaillé dans le système de l’aide juridique communautaire en tant qu’étudiante et avocate depuis 2010. Elle apporte un point de vue particulier sur la façon dont les systèmes judiciaires administratifs (y compris l’aide sociale et l’aide au logement) ont des répercussions sur les peuples autochtones dans le contexte colonial persistant. Depuis l’âge de 15 ans, elle s’est impliquée dans le travail d’organisation autour de la souveraineté autochtone, de la justice environnementale, de l’antiracisme et de la transformation de la culture du viol.

2 mars : Est du Canada

Douglas Hill

Douglas Hill (il/lui) est un agent de grief et d’arbitrage ayant 17 ans d’expérience en litige et en médiation dans la division de la représentation et des services juridiques de l’Alliance de la Fonction publique du Canada. Ses rôles et responsabilités incluent la représentation des membres de l’AFPC d’à travers le Canada devant divers tribunaux d’arbitrage pour faire valoir leurs revendications et leurs plaintes en lien avec les droits de la personne. Douglas est père de trois enfants et ancien joueur de basketball à l’Université de Dalhousie, où il a obtenu un baccalauréat. Son amour du golf et de la défense des droits de la personne l’ont amené à co-fonder les initiatives Black Lives Matter Golf en 2020.

David McQuillan

David McQuillan (il/lui) est travailleur de soutien aux locataires pour Information juridique communautaire (Community Legal Information, CLI) à Charlottetown, Î.-P.-É. Dans son rôle, David offre du soutien aux locataires sous la forme de service à la clientèle direct, de ressources juridiques informationnelles traduites en langage simplifié, et d’ateliers d’information juridique.

Jude Benoit

Jude Benoit (iel/elleui) est une fière personne bispirituelle, um barista et um artiste Mi’kmaq. Habitant présentement à Ktaqmkuk (Terre-Neuve), à Saint-Jean, en tant qu’autochtone en milieu urbain, et travaillant présentement en tant que coordonnataire du projet Quadrangle, iel a aussi co-fondé le 2SLGBTQIA+ Neighboring Pod, un groupe d’entraide populaire destiné à la communauté queer. Durant la pandémie, iel a aidé à réaliser plusieurs projets dont les priorités ont été la sécurité alimentaire et l’accès à des services en matière de santé mentale.

23 février : Ouest du Canada – Colombie-Britannique  

Mebrat Beyene

Mebrat Beyene (elle) est Érythréenne, née en Éthiopie et a grandi à Montréal. À titre de directrice générale de WISH et coprésidente de Living in Community, Mebrat soutient les femmes et les initiatives liées à la santé et à la sécurité des femmes et des personnes de différents genres impliquées dans le commerce du sexe de rue. Elle a travaillé en justice sociale, en gestion d’organismes à but non lucratif et en développement communautaire pendant plus de vingt ans. À titre d’administratrice de programmes avec Condition féminine Canada et en tant que directrice générale de PeerNetBC, Mebrat a travaillé en étroite collaboration avec des femmes et des organismes travaillant auprès des femmes. Elle est aussi lauréate du prix Femmes de mérite 2020 du YWCA Metro Vancouver dans la catégorie des organismes à but non lucratif. À titre de volontaire, Mebrat siège aux conseils du Fonds Égalité et du Pivot Legal Society. Elle siège également au comité de planification du Mois de l’histoire des Noirs de la Ville de Vancouver (City of Vancouver’s Black History Month Planning Committee), et fait du bénévolat auprès de la chorale des jeunes de Vancouver (Vancouver Youth Choir).

TJ Felix

TJ Felix (iel/elleui), de la Première Nation Secwepemc, est um artiste, musician, activiste et um invitæ indésirable sur les terres non cédées des nations Sḵwx̱wú7mesh (Squamish), səl̓ílwətaʔɬ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh) et xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam). San expérience de vécu avec l’itinérance, la dépendance, la maladie mentale et le rétablissement elleui ont appris l’importance de la sensibilisation communautaire, des ressources adaptées aux cultures et du soutien des pair.e.s. TJ est um graduæ du programme de certificat d’intendance des terres autochtones (Indigenous Land Stewardship certificate) au Native Education College, où iel a été encouragæ à en apprendre davantage sur ses lois, cérémonies, médecine et langue traditionnelles (le Secwepemctsin). TJ espère inclure ces apprentissages dans san approche de l’éducation communautaire. En tant que nouvel citadin autochtone, iel est dévouæ à promouvoir les bonnes relations et l’apprentissage dans la communauté locale. Lorsque TJ ne travaille pas pour Pivot, iel lit généralement des bandes dessinées, pratique la musique avec san groupe ou sort prendre l’air sur les terres.

Kevin Love

Kevin Love est un avocat du programme de droit communautaire du CLAS travaillant principalement dans les domaines de la santé mentale et des droits des travailleur.se.s. Kevin a représenté des clients à tous les niveaux des tribunaux provincial et fédéral, incluant la Cour suprême du Canada. Avant de se joindre au programme de droit communautaire, Kevin a travaillé dans le programme de droit en santé mentale de la société d’aide juridique communautaire (Community Legal Assistance Society, CLAS), où il a représenté de la clientèle détenue dans des institutions psychiatriques en vertu du Code criminel.

16 février : webinaire national sur l’immigration des personnes LGBTQI durant la pandémie de COVID-19 

Swathi V. Sekhar, BA, JD

Swathi Sekhar (elle/sa/son) dirige son propre cabinet de droit de l’immigration et du statut de réfugié.e à T’karonto (Toronto). Elle se concentre sur les questions liées à la détention des immigrant.e.s et aux communautés de migrant.e.s 2SLGBTQIA+. Elle s’efforce de fonder tout son travail sur un cadre de justice anticoloniale pour les migrant.e.s.  

Meryem Benslimane

Meryem Benslimane (elle)
Diplômée de l’Université de Montréal avec une maîtrise en droit international, Meryem Benslimane travaille présentement à l’Université McGill en tant que conseillère en équité et en diversité. Meryem est arrivée à McGill après avoir travaillé plusieurs années dans des organismes communautaires et internationaux tels que ONU Femmes, œuvrant sans relâche pour les droits des femmes et des migrant.e.s et réfugié.e.s 2SLGBTQIA+. Elle a organisé le tout premier Mois de l’histoire queer à l’Université McGill, le premier en son genre au Canada, dont le lancement s’est déroulé en octobre 2018. Elle a un intérêt et une expertise particuliers en droit de la personne, plus spécifiquement en droit des migrant.e.s et des réfugié.e.s, en égalité des genres, en droit des personnes 2SLGBTQIA+, en équité et en justice sociale. Elle est administratrice d’AGIR depuis 2016, le seul organisme à Montréal dont le mandat est de soutenir les migrant.e.s et les réfugié.e.s LGBTQIA+. Twitter : @MeryemMusic

Michael Battista, LLB

Michael Battista (il/sa/son), LL. B. (Queen’s) B.A. (Toronto) est un spécialiste agréé en droit de la citoyenneté et de l’immigration (immigration et protection des réfugié.e.s) par le Barreau de l’Ontario. Sa pratique juridique se concentre tout particulièrement sur les questions relatives à l’immigration pour les communautés LGBTQI2S.

Dans les années 1990, M. Battista a travaillé avec Egale pour modifier les lois canadiennes sur l’immigration afin qu’elles reconnaissent les couples de même sexe. Il a également représenté Egale en 2019 devant la Cour suprême du Canada dans une affaire contestant les lois canadiennes sur la détention des immigrant.e.s.